Atos (qui aurait bien besoin de Porto(s) pour supporter la vie...)

Publié le par Dog bless you

Vous vous souvenez d'Atos, le petit-fils de la Momie ? Celui qui vivait dans un placard ?

Voici venu le moment de vous conter la suite de son histoire.

Atos vivait donc dans un placard à balais, au fin fond d'un immense appartement dantesque, avec sa môman (la fille de la momie) qui l'aimait tant : Mme R...

Pourquoi donc vivait-il dans un placard ? Parce que Mme R. avait un chat (enfin, c'était le minou de sa maman momie). Il y a cinq ans, quand Mme R... a adopté Atos, le vétérinaire lui a dit de faire attention avec le chat et de séparer les deux animaux un certain temps. Elle a suivi ses indications à la lettre : elle a décidé, par mesure de précaution, de mettre Atos au placard... et de ne plus l'en sortir. Même pour traverser l'appartement jusqu'à la porte d'entrée, il est en laisse !

"Ca n'est pas possible, ça, Mme R...", que je dis. "Atos n'est quand même pas un fauve. On va voir ensemble comment on pourrait les habituer l'un à l'autre. Ca serait bien qu'Atos ait le droit d'aller au salon, lui aussi."

Mme R... est un peu cru-cruche, mais de bonne volonté. Elle accepte donc de tenter l'aventure. C'est en laisse qu'on fait entrer Atos dans le salon. Immédiatement, le chat se met à ronronner et vient se frotter joyeusement contre nos jambes (je n'y connais rien aux chats, mais je sais quand même voir quand ils ont l'air contents ou pas. Et là, il avait l'air content). Au bout d'une minute, voyant qu'on ne fait pas attention à lui, il repart se coucher sur son fauteuil. Atos, lui, s'en contre-fiche du chat. Il est bien content d'être au salon.

- Alors, vous voyez, ça se passe très bien !

- Vous êtes sûre ? C'est que le vétérinaire m'a dit de faire attention.

- Oui, mais c'était il y a 5 ans. Maintenant, il y a prescription. Et puis vous voyez bien qu'ils ne se regardent même pas.

- Ah voui...

- Allez, on va apprendre à Atos à rester dans son panier au salon, comme ça il n'embêtera personne, mais il pourra quand même être avec vous.

- Ah oui, c'est une bonne idée, ça !

Sitôt dit, sitôt fait.

Je me lance donc dans ma longue explication sur "comment apprendre à un chien à rester à sa place".

- Et surtout, il n'a pas le droit de sortir sans votre autorisation. Alors s'il s'en va, vous le ramenez, même s'il faut le faire 50 fois.

- Ah voui, voui. Ca s'invente pas, hein !

- Vous voyez, là, il sort. Je prends la laisse et je le rappelle à sa place.

- Ah voui voui... Ca s'invente pas, hein !

- ... Mouais, bon. C'est quand même pas très compliqué. Vous avez compris ? Allez, à vous.

Mme R... appelle Atos à sa place. Il s'y précipite, tout content qu'on s'occupe enfin de lui. Comme il n'a pas encore tout à fait compris l'exercice, il ressort du panier.

- Allez, rappelez-le à sa place.

- Ah voui, c'est vrai !

Et rebelote. On refait l'exercice encore deux fois (Ah voui...Ah voui...) . Atos reste de plus en plus longtemps dans son panier, mais au bout d'une ou deux minutes, il sort à nouveau. Je vais ouvrir la bouche pour dire à Mme R... de réagir, quand elle tourne le dos et sort de la pièce, nous abandonnant là, mon stagiaire, Atos, le chat et moi. Je ne remets pas le chien à sa place, parce que je me dis que Mme R... avait peut-être une bonne raison de sortir précipitamment.

1 minute plus tard, elle revient, un magazine à la main.

"Regardez, Atos est en photo dans le journal !"

Euh, comment dire... JE M'EN FOUS !!!! On était sensés faire un exercice important, là !!!!

En vrai, j'ai dit :

"Ah oui, c'est chouette, ça ! Il est très joli ! Mais regardez, il est sorti de sa place, vous devriez le rappeler".

- Ah voui... Ca s'invente pas, hein !

Bon, ok, laisse tomber...

Pauvre Atos, il est pas sorti de l'auberge... ni de son placard !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Madame 19/09/2010 18:52


A propos de ça s'invente pas, en voici une bien bonne que j'ai entendue pas plus tard qu'il y a deux jours : "mon chien, il est tellement attaché à moi qu'il me suit partout partout. Je ne peux pas
faire un pas dans la maison sans qu'il soit là derrière moi. Et quand je dors il vient dormir à mes pieds sur le lit" - et moi je l'ai vu le chien en question : il sort d'une animalerie et il est
tellement névrosé qu'en effet il ne la lache pas d'une semelle... des fois, le pauvre, il vaudrait mieux au'il soit dans un placard... bon d'accord peut-etre pas, mais le coucouche serait une bonne
idée... pff les gens comprennent rien!


Dog bless you 21/09/2010 20:12



Surtout les propriétaires de cockepoo... (private joke)



Annie 15/09/2010 10:27


En fait elle est triste ton histoire ! quand c'est comme ça faut modifier un peu la fin pour faire plaisir aux lecteurs ;-)


Dog bless you 15/09/2010 14:27



Oui, désolée, j'aurais dû faire un sceen test comme dans les films amércains. En fait, le chat et le chien sont devenus meilleurs amis, la mémé est devenue intelligente et tout le monde
s'amuse bien dans le salon !



Valerie 14/09/2010 11:04


Les chats ronronnent aussi quand ils ont mal et quand ils ont très peur, cela leur permet de se calmer cela a un effet un peu hypnotique (un de mes chats ronronne toujours chez le vétérinaire et ce
n'est pas parce qu'il est content).
Pauvre Atos, j'espère qu'il aura tout de même le droit de sortir du placard. Le chat semble effectivement très zen, il y a bien compris qu'il n'y avait rien à craindre.


Dog bless you 15/09/2010 08:29



C'est bien, j'aurai appris des choses sur les chats ! Mais je maintiens que celui-là avait l'air très à l'aise !



Oriya Duseul 13/09/2010 21:49


@DogBlessYou : " Ca s'invente pas, hein ! " ;o)


Lily 13/09/2010 20:56


Les chats ne ronronnent-ils pas aussi quand ils sont très très effrayés ?

Enfin là, ce n'est pas le cas.

Pauvre Athos =(