Mamie clichés

Publié le par Dog bless you

A toutes les mamies clichés du monde, et surtout à tous ceux qui doivent les supporter...

Ce matin, en promenant mes chiens, je découvre une sorte de terrain vague herbeux idéal pour un terrain d'agility. Dedans, une mémé que je ne connais pas promène son chien. Je vais lui demander ce que c’est que ce terrain.

 

Aïe, mauvais pioche… Mon radar à cons a mal fonctionné. C’était Mamie Cliché. Celle que l’on a tous rencontrée au moins une fois.

A son ton mou et chevrotant, dès sa première phrase (« ils sont méchants, vos chiens ? »), mon radar se met à sonner, mais trop tard pour fuir. Je vais devoir endurer la longue série de clichés gluants et baveux.

 

- Avant, ici, il y avait des marchands de frites, mais ils ont tout fait cramer. Encore les arabes !

Cliché numéro un. Et puis elle enchaîne, du coq à l'âne :

- Le chien de ma belle-sœur, il a attrapé un os dans le nez ( ??!!). Il pouvait plus respirer. Il en est mort. C’est pour ça qu’elle a voulu un autre chien. Alors elle a pris un berger Picard à la SPA. Son mari, il voulait pas, mais elle lui a fait la gueule pendant toute une semaine, hein. Elle obtient tout ce qu’elle veut, ma belle-sœur. Ils sont bien à la SPA, c'est pas comme...

 

Et bla bla bla, et bla bla bla. Je n’écoute plus. Mais une phrase me ramène à la surface :

- Son chien, il dort sur le canapé, la tête sur sa jambe. Il est trop mignon. (Pff…). Il faut dire qu’avec la SPA, il est traumatisé, alors on ne peut pas le faire descendre du canapé (??).

Cliché numéro deux, un classique, mais version « syndrome du canapé », je ne l’avais jamais entendu.

Devant mon absence de réponse, elle insiste :

- Vous vous rendez compte ? Pauvre chien.

- Ah oui, le pauvre… (pfff…)

Dans trois secondes, elle me sort la vieille phrase comme quoi les animaux valent mieux que les hommes. Un, deux, trois :

 

- Moi, j’aime les bêtes. Au moins, ils sont fidèles. De toute façon, les humains, ils m’écoeurent. 

Cliché numéro trois. Mon radar à cons s’affole. Oui, ben la prochaine fois, déclanche-toi plus tôt !

 

S’en suit encore toute une série de clichés, entrecoupés de mes tentatives désespérées  de fuite: "Bon, allez. Faut que j'y aille." "Bon, allez, c'est pas tout ça..."

Cliché numéro 4 sur les gros chiens,  numéro 5 sur les gens qui ont des chiens de race, numéro 6 sur les gentils qui aiment les animaux, numéro 7 sur les méchants qui abandonnent leur animal parce qu’il a une maladie de peau, numéro 8 sur les méchants qui noient les chatons…

 

Et vient enfin la phrase fatale :

- Mon véto, il m’a conseillé de voir un dresseur, parce que ma chienne, elle me mord (sans blague ?). Vous en connaissez pas un, vous ?

- Un éducateur canin ?

- Oui, c’est ça.

- Ah non, désolée. Bon, il faut que j’y aille. Au revoir, madame.

 

Note pour plus tard : ne pas oublier de passer chez le réparateur de radar à cons

 

 

 

 

Commenter cet article

KikA 01/11/2011 08:41


Je rajouterai même que "si t'aimes pas les animaux, t'aimes pas les gens" !
(ça marche aussi avec juste les chiens, chats, oiseaux, tortues, c'est selon !)


houba 21/04/2010 20:46


et oui le(s) cliché(s)habituel(s)!!!


m&m's 10/04/2010 19:44


Si seulement il n'y avait que les vieux ou ici les "mamies clichés"... des comme ça on en croise des tonnes sur les fora et autres lieux virtuels ou non... des jeunes... des cons... des pauvres
gens... des boulets... ceux là promettent pour la suite hihi


les Scroumpfs 06/04/2010 13:22


mdrrr je vois qu'on a les mêmes ^^


Shimizu 30/03/2010 22:54


je veux bien te croire lol
c'est le kiki à sa mamie qu'il est gentil kiki hein kiki allez montre que t'es gentil kiki rends son bras au monsieur vétérinaire / éducateur / qui promène son chien / qui se promène lui-même
[barrer la mention inutile]