Deux baffes et au lit !

Publié le par Dog bless you

Depuis janvier, je fais passer l’attestation d’aptitude aux détenteurs de chiens catégorisés.  Il s’agit d’une formation théorique de 7 heures (eh oui !) sur le comportement canin, la communication, l’éducation, la prévention de l’agressivité. La difficulté, c’est que les participants ne viennent pas par choix, mais par obligation, et qu’il n’ont plus forcément l’habitude de rester attentifs si longtemps. Je dois ajouter que ce n’est pas un vrai permis, dans le sens où il suffit d’avoir été présent pour obtenir l’attestation. Pas d’examen à la fin. Les gens peuvent faire leur tricot pendant 7 heures, du moment qu’ils sont restés, je dois leur donner leur sésame.. J’essaye de faire avaler les 7 heures en rendant ça le plus ludique, instructif et interactif possible. La plupart du temps, ça fonctionne très bien. La plupart du temps…

 

La dernière fois, La Relou est venue à la formation. La Relou, c’est une fille qui présente plutôt bien, 25-28 ans, genre vendeuse dans un magasin de fringues. La Relou a un rott « adorable » (bizarre, dans ces formations, tout le monde a des Rott « adorables »…), mais comme c’est une relou, elle ne peut pas s’empêcher de le soûler. Par exemple, au lieu de lui poser la gamelle, de lui dire « assis », puis « vas-y ». Elle lui pose la gamelle, elle dit « vas-y… Et puis non ! Attends ! Vas-y ! Non ! Couché ! Allez, vas-y, maintenant. Non ! Attends ! » Ah ah ! C’que c’est drôle… Le Rott doit vraiment être adorable, parce que moi, ça ferait longtemps que je l’aurais bouffée…

 

Bref, au bout de deux heures, malgré une pause et tous mes efforts, La Relou s'ennuie… Faut dire que vu la taille de son cerveau, il doit rapidement être en surchauffe. Alors, pour s’occuper, elle se met en tête de tout faire pour faire sortir mes chiens de leur panier, alors que je leur ai demandé d’y rester. Et la voilà qui sort le jeu numéro un : un petit laser. Elle fait courir le point rouge par terre. Aucun effet sur mon plus vieux chien, mais le plus jeune est très intéressé et fait des efforts « surcanins » pour rester à sa place, en me regardant d’un air implorant. Me voilà donc obligée de continuer la formation, tout en gardant un œil sur mon chien et en tentant de faire abstraction de La Relou. En temps normal, j'aurais dit à mon chien qu'il pouvait sortir, mais là, je venais d'expliquer que quand on leur a dit de rester à leur place, ils doivent y rester quoi qu'il se passe. Elle me teste, cette Relou... 

Jeu numéro deux, elle me fout son laser dans les yeux pour voir si je m’énerve (pas de bol, j’ai appris, avec les chiens, à contrôler mes émotions). Je continue. Le reste de la salle est solidaire et commence à râler contre cette débile. On entend des « y a des baffes qui se perdent ! »

Jeux numéro trois : elle va chercher du cake et fait une piste de miettes depuis le panier des chiens jusqu’à elle, toujours dans le but de les faire sortir. Ca commence quand même à m’échauffer. C’est déjà assez chiant comme ça pour mes chiens sans qu’une ado attardée vienne jouer sa sadique !

 

Evidemment, entre temps, elle pose des questions sur des trucs qu’on vient de dire. Brouhaha énervé dans la salle. A force, on prend du retard et tout le monde a du mal à se concentrer

 

Jeu numéro quatre : elle va tracer des moustaches aux chiens sur mon powerpoint sur la communication canine, projeté sur un tableau blanc. Trop drôle… Elle s’attend à quoi, à ce que ses petits camarades éclatent de rire ? A ce que la prof la vire de la classe ? On n'est pas en 6e, ma poule !

Je lui fais comprendre par des phrases très subtiles qu’elle commence à me soûler : quand elle me demande ce que le chien veut dire quand il fait tel truc (alors qu’on vient de le voir), je lui répond : « il veut vous dire que vous êtes super chiante, mais visiblement, vous avez du mal à comprendre… ». Subtil, non ?

 

Bref, les questions et remarques débiles s’enchaînent pendant des heures, volontairement à côté de la plaque ("et mon chien, je peux jouer à m'asseoir sur lui quand il est dans on panier ?"). Super jeu… Il doit trouver ça trop drôle, le chien… Mon cerveau chauffe, le retard s’accumule, la salle n’en peut plus. Mais d’un coup, on se rend compte que ça va beaucoup mieux. On avance, les discussions deviennent intéressantes…

Que se passe-t-il ? La Relou s’est endormie… Chut… Surtout, ne la réveillons pas.

 

Au bout des 7 heures, on n’a pas réussi à boucler le programme, mais tout le monde a bien mal à la tête et est content que ça se finisse. Alors, la Relou vient me voir et me sort : « Merci, hein ! C’était très intéressant. J’ai passé un excellent moment. Et merci pour votre patience ! » Aucun ironie dans sa voix. Elle était vraiment contente… Ca en fait au moins une…

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oriya Duseul 02/04/2010 16:46


@Dog Bless You :
C'est clair.
Et le pire, c'est que dans 40 ans, La Relou, avec son laser et son "adorable" rott, deviendra LA mamie-clichés par excellence...
Et ça, ça fait peur...


Dog bless you 02/04/2010 20:40



Exact !



Oriya Duseul 02/04/2010 15:32


C'était quoi déjà le cliché numéro 3 ?.....
Ha oui, les animaux valent mieux que les hommes (enfin que la Relou, en l'occurrence)...

Pas si cliché que ça finalement (dans ce cas-là).

Félicitations pour le self-contrôle !


Dog bless you 02/04/2010 15:39



Oui, c'est à cause de relou comme ça que la mamie-clichés existe... grrr



Mline 02/04/2010 12:59


Pour la prochaine "relou", si tu apprenais à tes chiens à grogner sur commande, ça aurait peut être un bel effet dissuasif? ;)


Dog bless you 02/04/2010 15:38



Pas bête... Mais vu la tronche de mes chiens, pas sûr que ça ait beaucoup d'effet...



lorna 02/04/2010 07:53


fallait la virer! elle n'aurait pas eo l'attestation, et tant pis pour elle!


Dog bless you 02/04/2010 15:38



J'y ai pensé, mais 4-5h s'étaient déjà écoulée, et si je la virais, elle partait sans payer ! Pas question d'avoir fait autant d'efforts de concentration pour rien !



anlo 01/04/2010 15:02


mais quelle maîtrise de soi tu as...
tes chiens aussi d'ailleurs.