Grrrrrrrwaarrrf ! Sacré Schnauzer, la suite

Publié le par Dog bless you

En fait, je n'avais pas prévu de vous écrire la suite de l'histoire parce qu'elle est finalement assez banale... Mais bon, à la demande générale, voici donc comment je m'en suis sortie avec Youpi.

 

Je fais un signe de tête à mon stagiaire, du genre "prêt ?". Je respire un bon coup. Je me tiens prête à parer l'attaque. "Allez, ouvrez-lui la porte"... Un, deux, trois. Grrrrrrrwaarrrf !

 

Oui, du haut de ses 16 kilos, Youpi fait peur... A eux, et aussi un peu à moi. Et je mets au défi tous ceux qui ricanent niaisement d'approcher sereinement un schnauzer moyen (ou même un caniche) tous crocs dehors, l'oeil noir et écumant de rage. Un bon coup de pied au cul ? Combien de fois je l'ai entendue, celle-là !

Alors 1- c'est le meilleur moyen de se reprendre le chien trois fois plus agressif en pleine figure

2- je ne crois pas que les gens me payent pour que je règle le problème à coup de coups de pieds au cul ! Il va falloir trouver une méthode plus subtile...

 

Grrrrrrrwaarrrf ! J'ai trois secondes pour analyser la situation. En gros, soit je parie sur le fait que le chien va s'arrêter au dernier moment si je ne bouge pas (comme c'est le cas la plupart du temps) soit j'ai un doute et j'agis. La dernière fois que j'ai mal évalué la situation et sous-estimé l'agressivité du chien, je me suis retrouvée avec un jack russel accroché à ma cuisse alors que je n'avais même pas encore franchi la porte... Obligée d'enlever mon sac à dos et de le lui jeter à la tête pour le faire lâcher. Depuis, j'essaye d'être plus fine dans mon analyse... Mais j'insiste, un chien qui va jusqu'au bout de son attaque quand on ne réagit pas et qu'on ne le regarde pas, c'est assez rare. Dieu merci !

 

Une seconde. Youpi file tout droit et me regarde droit dans les yeux. Il ne semble pas attaquer par peur. Deux secondes, il n'est plus qu'à un mètre et commence à ouvrir la gueule. Trois. Je sors mon para-chien : un parapluie à ouverture automatique que je lui ouvre soudainement en pleine truffe. Depuis l'affaire du Jack, je  prends mon para-chien à la main au moment de rentrer chez les gens quand je sais que le chien est mordeur. Eh oui, c'est ridicule, mais ça marche pas mal. Effet de surprise garanti. Le chien fait un bond en arrière et se calme immédiatement (il y en a qui essayent de dégommer le parapluie, mais c'est très rare, et en tout cas, ça laisse le temps de se préparer à faire autre chose...). Il recule en grognant, mais se méfie. Un point pour moi.  Je pourrais l'apaiser en lui parlant gentiment, mais je choisis plutôt de l'ignorer et de rester immobile un moment, en l'évitant du regard et en ne m'adressant qu'à ses maîtres. Il est encore trop tendu pour que je puisse lui parler frontalement. Moi, j'ai les jambes qui tremblent un peu à cause de l'adrénaline, mais je crois que ça ne se voit pas. En tout cas, ni le chien ni les maîtres, ni mon stagiaire pétrifié et parfaitement inutile n'ont l'air de le remarquer.


En attendant que Youpi se calme, on va tous s'asseoir à la table de la cuisine pour discuter de son cas. Je leur fais tout un laïus sur les nouvelles règles à suivre à la maison pour montrer au caïd qu'il ne règne plus sur la ville. La famille est attentive et volontaire. Des gens intelligents et sympathiques.

 

La suite est très simple. Une fois le chien calmé, je leur demande de le mettre en laisse et je le garde avec moi. Son attitude change instantanément. Il grogne toujours, mais je sais que c'est pour sauver l'honneur. II sent que c'est moi qui ai les cartes en main. ll multiplie les signaux d'apaisement et je sais que je vais pouvoir y aller tout doux. On fait donc calmement l'exercice du canapé (je ne vous révèle pas toutes mes petites astuces, quand même. Mais en tout cas, ça ne consiste pas à lui "péter la gueule" quand il monte sur le canapé !). A force, il choisit son camp. En 15 minutes, l'affaire est réglée... La famille peut s'asseoir sur le canapé et Youpi ne bronche pas. Pour l'instant... Parce que je préviens la famille que dès qu'il aura digéré tout ça, voire dès que j'aurai franchi la porte, il risque de retenter sa chance. J'ai amorcé les choses ; maintenant, c'est à eux de prendre le relais. Ils savent comment agir et sont prêts à le faire. Ils appliqueront aussi tous les autres conseils que je leur ai donnés sur leur vie quotidienne avec Youpi. Le chien sait maintenant à quoi s'en tenir et pliera plus facilement.

 

Ce genre de cas est en général assez rapide à résoudre quand la famille s'y met vraiment, car il ne s'agit pas d'un chien taré, loin de là. Il "suffit" de lui expliquer mieux les choses, d'être un peu plus ferme (c'est-à-dire plus volontaire, et non pas plus violent) et de ne jamais céder.

 

C'était il y a trois semaines. Aux dernières nouvelles, la famille a su résister aux quelques tentatives qu'il a faites pour reprendre sa place et profite de la messe en direct depuis le confort du canapé. Et tout ça sans coup de pied au cul !

Commenter cet article

Babeth 01/04/2011 23:54


quand j'étais gosse, j'étais terrorisée par... mon teckel nain!!! Maintenant j'ai un chien, il a le droit de s'asseoir A COTE du canapé, et il dort à la cuisine. Tout va bien à la maison,
finalement un chien dressé c'est chouette comme compagnon :-)


Mline 19/01/2011 15:45


Tiens oui, j'avais zappé l'élément chien en laisse !
Mais quid du timing? faut-il dans ce cas tirer l'individu canin en arrière pile au moment où l'individu humain doit s'assoir, ou peut être à un moment précis de sa conquête du canapé ?
Le tout, toujours avec récompense lorsqu'il laisse l'humain s'installer sans (trop) broncher (huuuum, morceau de saucisse... comme je te préfère à ce vieux canapé qui sent le chien mouillé ! )


Dog bless you 20/01/2011 14:56



Petite maxime dog blessienne : "utiliser des armes multiples, c'est éviter qu'elles ne s'émoussent trop vite".



zygielle 19/01/2011 14:54


Réfléchissons... Le chien est en laisse. Il fait mine de monter sur le canapé, on le tire un peu en arrière, on dit "non" et on fait asseoir quelqu'un d'autre à sa place ? Etc, ad libitum ?


Dog bless you 20/01/2011 14:53



Entre autres... Chien toujours en laisse, c'est essentiel au début pour garder le contrôle !



Véronique 19/01/2011 09:35


Allez une lectrice habituellement silencieuse tente une petite hypothèse pour soutenir le jeu de Mline,

Détourner l'attention du chien à chaque fois qu'il fait mine de s'intéresser au canapé.
Avec pourquoi pas, une friandise, une ballade, une séance de travail fortement récompensée ?
Pendant qu'un membre de la famille détourné l'attention du chien les autres squattent le canaprout ?


Dog bless you 20/01/2011 14:54



Merci pour cette petite participation ! Possible, mais ce n'est pas ce que j'ai choisi de faire dans un premier temps... En tout cas, récompenser le chien quand il accepte de céder le canaprout,
oui !



Mline 18/01/2011 16:30


Hypothèse n°4: Faire se précipiter la famille sur le canapé au moment où youpi souhaite s'y rendre, et lui "aboyer" dessus tous en même temps s'il rouspète et/ou tente de reprendre possession du
canapé !!
(ça peut être drôle ça, comme activité familiale :p
bon et puis pour le moment je suis seule à jouer alors je m'arrête à cette hypothèse n°4... de toute façon je n'ai pas encore d'hypothèse n°5 :p )


Dog bless you 18/01/2011 20:20



Elle est chouettes, celle-là ! Avec des fausses dents de vampire pour faire un peu plus "crocs" !